Beauties & Beasts (B's & B's)
Le Beau dans tous ses états

Cliquez ici pour modifier le sous-titre

Morel, de Cinq à Sète

par Morel De Méral

xxx

The B’s & B’s Project est né à Paris, un soir de printemps balbutiant passé à lire sous les marronniers en fleurs. Tout est parti de la rencontre entre la lecture de biographies croisées de Karl Lagerfeld et Yves Saint Laurent, hantée par les fantômes charmants de Loulou de La Falaise et de Jacques de Bascher, et une conversation à bâtons rompus avec Rémy V…, jeune et brillant docteur en urbanisme intelligent (lire : écoresponsable) qui traînait, ce soir-là, ses guêtres dans le même café que l’auteur du présent texte.


Quelques heures après les faits, tout était couché sur le papier : le titre, le propos, les thèmes et collaborateurs envisagés. Immense fierté consistant à se dire que, trois ans et demi après les faits, les quatre cinquièmes des contributeurs sollicités au printemps 2015, ont bel et bien rendu leur copie en (léger) différé : Gauthier, Guillaume, Italo, Paul, Pierre, Yves…


Une semaine plus tard, je partais, un peu sur un coup de tête, à Sète, où je n’avais jamais mis les pieds de ma vie. Trois jours durant, face à la mer mais notebook en main, j’ai continué à explorer des pistes. Je me souviens du fait que, si je musardais beaucoup en journée, soir après soir, sitôt rentré à mon hôtel avec vue sur la Grande Bleue, j’avais dévoré à la suite bon nombre de biographies consacrées aux dames du temps jadis, ascendant « Muses » : Élisabeth de Riquet, comtesse de Caraman-Chimay, comtesse Greffulhe, Misia Sert, Gabrielle Chanel, Luisa Casati, Louise de Vilmorin… Sans parler de quelques messieurs de la meilleure compagnie, Raymond Radiguet et mon quasi compatriote Robert de Montesquiou en tête.


De ce séjour express, je n’ai conservé que des souvenirs joyeux, mais prompts à s’estomper au fil du temps. De cet enchanté printemps 2015, qui vit successivement naître et croître le projet B’s & B’s, ne restent de manière tangible que quelques instantanés, saisis au vol entre bord de mer et centre-ville, avec un détour imprévu du côté de la Pointe-Courte, immortalisée en son temps par Agnès Varda et toujours adorée des chats qui savent vivre et se dorer au soleil.


Ces instantanés, les voici…

xxx